300 personnes répondent à l’appel de LSF pour la conférence de la biologiste, Viviane Schaller, et du Dr Lallemand sur les MVT.

Le 16 janvier A DIZY, près d’Epernay, capitale du Champagne

lyme7Un public nombreux était au rendez-vous ce jour-là, venu de la région de Reims mais aussi de Vichy, Calais, Sens, Dijon, Nancy, Paris, Troyes ou Lille !

Pour faire face à l’affluence, de nombreux bancs ont dû être ajoutés dans cette salle qui contient 180 places assises.

Ce n’est bien sûr pas le fruit du hasard : Sabrina Darchis, Fabian , son mari , Madeleine, Carole, Véronique, Valérie, Emma et Joseph ont su sensibiliser leur région en profondeur et en particulier des professionnels de santé : médecins hospitaliers et médecins généralistes, pédiatres, homéopathes, kinésithérapeutes, pharmaciennes, infirmières, acupuncteur, médecin scolaire ou médecin de la MSA et même sage-femme !

De nombreux malades ou leurs proches étaient présents aussi, notamment parmi les agriculteurs ou viticulteurs locaux.

La Présidente , Marie-claude Perrin, a présenté rapidement l’association et ses objectifs, incitant le public à soutenir le combat de LSF pour la reconnaissance de ces pathologies et la levée du déni médical qui les entoure en rappelant l’actualité politique de 2015.

La biologiste Viviane Schaller a déroulé impeccablement son powerpoint scientifique sur la maladie de Lyme et ses redoutables bactéries si résistantes aux traitements, sur la difficulté du diagnostic et du sous-diagnostic catastrophique engendré par le dogme du consensus de 2006 en matière de détection. Elle a décrit sa collaboration fructueuse avec les cliniciens qui ne comprenaient pas la distorsion entre les symptômes de leurs patients et les résultats des tests en usage, négatifs très souvent et visiblement inefficients et obsolètes ; d’où sa décision de modifier les seuils des tests de façon à diagnostiquer enfin des malades en totale errance médicale. Ce fut le début d’un rude combat qui a abouti à la fermeture de son laboratoire et qu’elle relate dans son livre que le public s’est arraché.

Le Dr Lallemand a traité dans un dialogue à bâtons rompus avec le public une foule de questions sur la symptomatologie de Lyme, grande imitatrice de maladies avec lesquelles on la confond souvent, sur les traitements possibles , conventionnels ou alternatifs, sur la non-fiabilité des tests, sur les tests pratiqués en Allemagne. De nombreux malades étaient en quête de diagnostic et de traitement adapté. Il a souligné les problèmes rencontrés par les médecins qui soignent le Lyme chronique et sont honteusement poursuivis par les CPAM et le Conseil de l’Ordre.

De nouveaux contacts ont été pris, promesses de nouvelles conférences, ailleurs.

lyme8Une belle antenne régionale est née près d’Epernay. Un grand merci aux conférenciers, à toute l’équipe de Sabrina qui a su créer une ambiance chaleureuse et pétillante, à la hauteur du Champagne Gaston Chiquet qui nous a été généreusement offert à l’issue de cette rencontre par l’adjoint au maire de Dizy, Antoine Chiquet lui-même. Un grand merci à lui pour ce geste très apprécié.

Et enfin, merci à Madame Naveau, Maire de Dizy, qui a mis gracieusement   cette grande salle de conférences à la disposition de LSF.

 

Marie-Claude Perrin, pour le bureau de LSF

Previous La Ville Rose sera verte les 4-5-6 mars 2016 Programme détaillé de ces journées consacrées à la maladie de Lyme
Next Mes bactériophages comme alternative aux antibiotiques ?