Deux conférences sur les maladies vectorielles à tiques ont eu lieu les 29 et 30 septembre 2017 respectivement à Troyes et à Orléans

 Région Loiret /Centre

  • La conférence du 29 septembre à Troyes a été organisée par Emmanuelle Martin et l’équipe de l’association Enfance Lyme & Co, en présence d’Armelle Cayuela, responsable de la cellule Loiret-Centre de Lyme Sans Frontières
  • La conférence du 30 septembre à Orléans a été organisée par Armelle Cayuela et l’équipe de la cellule Loiret-Centre LSF, elle s’est déroulée à la médiathèque en présence d’Emmanuelle Martin

– Me Faivre et Me Fouray, les avocats du Lymaction ont été présents aux 2 conférences.

img-lyme1CR de la conférence du 30 septembre à la médiathèque d’Orléans

La salle était comble. Certains étaient venus pour obtenir des renseignements, des explications sur cette maladie dont on parle de plus en plus. Une bonne moitié des auditeurs vivent dans l’espoir d’une guérison ou espèrent sortir de l’errance médicale.

L’intervenante prévue, le docteur Brigitte Dautel de Nancy, s’est désistée suite à un contretemps. Elle a été remplacée au pied levé par le Docteur Gilles Pourrier, médecin du groupe Chronimed, généraliste, ostéopathe, venu spécialement des Yvelines pour animer cette conférence qui a su se mettre à la hauteur du public.Son intervention a été admirablement complétée par un Power point réalisé et transmis par le docteur Marc Arer, médecin du groupe Chronimed.

Les thèmes abordés pendant une bonne heure par les deux avocats, Me Catherine Faivre et Me Julien Fouray  ont été : l’état des lieux quant aux avancées des recherches et de la position gouvernementale vis-à-vis de cette maladie, la position des autorités supérieures de la Santé et des Pouvoirs Publics qui se contentent du consensus de 2006, le manque de formation des médecins, la condamnation  des médecins qui soignent les patients atteints de la maladie et l’attitude  des laboratoires-fabricants qui ont mis sur le marché deux tests de diagnostic de la maladie, à savoir le test Elisa et le test Western Blot, tous deux peu fiables.

Le Dr Gilles Pourrier,,avec  le diaporama du docteur Arer à l’appui, a présenté la maladie de Lyme, les modes de transmission,  les moyens de détection, en  soulignant le caractère invasif des co-infections et en insistant sur le nombre de personnes guéries dans son cabinet grâce à des visites régulières et parfois longues.img2-lyme

Un débat malheureusement trop court a suivi la conférence. Un café-Lyme sera organisé avant la fin de l’année afin de répondre aux questions qui n’ont pu être posées.

L’équipe Loiret-Centre a remercié chaleureusement le docteur Pourrier pour son intervention en lui remettant quelques cadeaux,  le Dr Arer pour la mise à disposition de son diaporama et tous les bénévoles qui  ont œuvré sans compter.

Previous Vidéo de 1987 oh combien d'actualité !
Next Le rassemblement de LSF jeudi 12 octobre à Sélestat (67) est maintenu