LYMACTION interpelle vigoureusement l’Académie de médecine !

Pour qui roule l’Académie de Médecine ?

Les malades consternés par le communiqué de l’Académie de Médecine du 26.10.2017, s’interrogent sur cette sortie de route sans précédent…

Pour l’Académie, les malades ne sont plus des êtres considérés dans leur Humanité.

Elle les réduit à une cohorte d’individus désorientés et manipulés, abandonnés à leur situation d’errance médicale.

L’Académie méprise les malades…

Les malades sont abandonnés et condamnés à leur situation d’errance médicale, consacrée par l’Académie de Médecine qui ne leur propose strictement rien, au mépris de sa raison d’être originelle.

L’Académie s’oublie…

Sans même se livrer à une exégèse du rapport du Haut Conseil de la Santé Publique, la vérité oblige à rappeler à l’Académie que la conférence de consensus du 13.12.2006 est dépourvue de valeur scientifique, mais surtout et depuis toujours, de toute valeur juridique.

Elle érige cette conférence en norme et référence absolue, alors même que cette dernière est dépourvue de tout fondement légal.

Pour s’en convaincre, il suffit de rappeler que la Haute Autorité de Santé n’a jamais élaboré et encore moins validé ladite conférence de consensus.

L’Académie se trompe mais, plus grave encore, MENT.

L’Académie ignore le Droit Fondamental et Constitutionnel à la Santé garanti à tout citoyen.

Elle menace d’abord les citoyens qui seraient privés du libre accès à leur médecin.

Elle menace ensuite les praticiens de santé qui sont empêchés dans l’exercice de leur droit fondamental… à tout simplement SOIGNER.

Elle menace encore les pouvoirs publics, sapant les principes de notre Démocratie et toute idée d’une politique de Santé Publique, détachée de la préservation d’intérêts particuliers…

Elle s’obstine à menacer les principes tout aussi fondamentaux de Liberté d’expression, du droit à un débat contradictoire, du droit de se défendre et d’être défendu.

Elle abat, au final, les piliers fondamentaux de notre Démocratie sous couvert d’argument d’autorité.

Drapée dans sa majesté, l’Académie perd la tête… !

Judiciarisation dit l’Académie avec condescendance… ?

Il n’y pas d’action qui puisse être méprisée, lorsqu’elle est portée sur le chemin de l’honneur et de la vérité.

Si l’Académie sort à ce point de son rôle, il est permis de s’interroger sur son indépendance et les intérêts qu’elle défend.

Elle devra s’en expliquer très prochainement, y compris sur les bancs de la Justice qu’elle entend menacer et régenter.

L’Académie ayant manifestement renoncé à ce qu’elle devrait être, le LYMACTION entend également interpeller solennellement le Président de la République, lequel en assure statutairement le patronage.

 

POUR LE LYMACTION

 

Catherine FAIVRE                                                                        Julien FOURAY

Avocat                                                                                              Avocat

Communiqué de presse du 36/10/2017 : L’académie de médecine dénonce les tromperies à propos de la maladie de Lyme

Télécharger le communiqué de presse de l’académie de médecine

Previous A NE PAS MANQUER : RENCONTRE AUTOUR DU Pr PERRONNE LE 4 JANVIER 2018 à NANCY (54)
Next Alain Trautmann : "La maladie de Lyme pourrait être un nouveau scandale sanitaire en France"