19 juin 2017 0 1865 Vues

Conférence de presse le 3 juillet à 17H15 à l’ASIEM

Suite au 2ème copil dans le cadre du plan Lyme, Conférence de presse le 3 juillet à 17H15 à l’ASIEM, 6 rue Albert Lapparent, 75007

En présence de LSF, de EnfanceLymeandco, des avocats de LYMACTION, de médecins poursuivis en justice, de représentants de CHRONIMED, de malades  chroniques.

 

CONFERENCE DE PRESSE – LUNDI 3 JUILLET 2017– 17H15

Lieu : ASIEM, 6 rue Albert Lapparent, 75007 / tel : 01 42 73 13 36

Contacts presse :

– Marie-Claude Perrin, Présidente de « Lyme Sans Frontières » : associationlymesansfrontieres@gmail.com   / 06 86 15 85 41

–  M° Catherine Faivre /06 87 30 08 62  et M° Julien Fouray/06 20 22 62 29, du Barreau d’Epinal  / lymeaction@sfr.fr

–  Emmanuelle Martin, Présidente de l’association « Enfance et Lyme and co »  enfancelymeandco@gmail.com   / 06 64 35 70 27

 

Dans le cadre du plan de lutte contre les maladies vectorielles à tiques initié par Marisol Touraine en octobre 2016  : 2ème comité de pilotage le 3 juillet convoqué par le Directeur Général de la santé, le Pr Benoït Vallet ( de 14h à 17h) au Ministère de la Santé.

En présence de :

  • Marie-Claude Perrin, Présidente de l’association « Lyme Sans frontières »
  • Emmanuelle Martin, Présidente de l’association « Enfance et Lyme&co »
  • M° Catherine Faivre et M° Julien Fouray, cellule juridique de défense et de recours pour les malades à l’origine de LYMACTION (plaintes regroupées des malades) ; défense des médecins poursuivis par leur instance ordinale et des CPAM.
  • Des médecins et biologiste poursuivis et des représentants de CHRONIMED (groupe de travail et de recherche constitué de médecins regroupés autour du Pr Montagnier)
  • Des malades chroniques qui témoigneront de leur situation.

_______________________________________________________________________________________________

Suite à ce deuxième comité de pilotage, un point d’étape sera fait :

  • sur les mesures annoncées du plan Lyme,
  • leur adéquation avec la réalité de la maladie et de son ampleur sans précédent,
  • les problèmes concrets qui se posent aux malades (notamment les malades chroniques sans solution et les enfants), à leurs médecins (cliniciens de terrain),
  • sur les actions engagées par Lyme Sans Frontières et Enfance et Lyme&co ou sur le point de l’être,
  • sur les actions juridiques du LYMACTION en cours et à venir concernant tant les malades que les médecins harcelés et/ou poursuivis qui tentent de leur venir en aide.

Aux questions posées par la Maladie de Lyme, sont aujourd’hui requises et exigées de vraies réponses à la hauteur du défi mais également du déni auxquels sont confrontés les malades !

Face à une maladie occultée et, depuis trop longtemps, volontairement ignorée, c’est la responsabilité des différents acteurs et parties prenantes qui doit être moralement et judiciairement consacrée.

Téléchargez le communiqué

Previous Conférence organisée par la Loge Anne Frank le 22 juin au CCJC
Next Où est-on avec le PNDS (nouveau protocole de soins et de traitement) en cours d’élaboration ?