Recherche sur les bactériophages : appel aux malades du Dr Teulières

Recherche sur les bactériophages : appel du Dr .Teulières aux malades

Chers ami(e)s, consœurs, confrères,

Il y a un an je vous informais des premiers développements du projet  d’étude , de caractérisation et d’utilisation de bactériophages  spécifiques de Borellia.

Ces virus spécifiques de Borellia sont capables soit de les détruire (phages lytiques) soit  d’intégrer une partie de leur ADN dans celui de la bactérie (phages lysogéniques) pour modifier son métabolisme et la rendre plus sensible  à divers  facteurs  de traitement. Nous savons aussi qu’ils ne sont pas empêchés d’agir par les biofilms, ni par les formes kystiques.

Ce projet a été financé par une Charity ( PHELIX) , coordonné par le laboratoire de microbiologie du CHU de Leicester ( Pr Clockie), et a bénéficié de la participation de ceux de de Kings College et Robert Debré (Pr Greesens)

Un an et demi après le début du travail : nous avons réussi à :

Cultiver des borrelia de toutes les souches existantes en Europe et Amérique du Nord.

Caractériser leurs phages spécifiques

Trouver chez ces bactériophages des éléments communs et donc pu  proposer un test PCR  avec ces amorces spécifiques. Une première  étape de calibration vient de se terminer sur 180 sérums positifs  négatifs , faiblement positifs, ou douteux en Elisa et WB. Le test montre une spécificité sans failles et une sensibilité de 95 % pour tous les types, supérieure aux tests existants

En détectant  la présence même d’un unique phage, le test  possède  un deuxième avantage décisif : sa positivité indique une infection  certaine , active.

De plus, les techniques mise au point pour ce test vont être transposables à d’autres bactéries difficilement diagnostiquées. Les protéines et autres composés que nous avons isolés chez les phages spécifiques des Borellia vont nous permettre de lancer le développement de produits de traitement ;

Nous allons  maintenant faire une étude comparative  de ce test avec  ELISA WB PCR et Elispot  en  stade précoce de l’ infection. Dans un deuxième temps nous le comparerons en situation de Lyme tardif. Ces deux périodes, précoce et tardive (ou post traitement), sont celles qui sont les plus controversées et dans lesquelles nous manquons cruellement de tests fiables.

Nous avons besoin de votre aide pour recruter 50 sujets piqués par des tiques depuis au moins 45 jours présentant un EM. Les 50 participants seront comparés à des sujets sains (donneurs de sang volontaires) et bénéficieront gratuitement du WB (en cas de non remboursement), Elispot, PCR normale et du test/phage. Pour des raisons logistiques il vaudrait mieux qu’ils soient en région Ile de France ou proches.

Votre contribution sera décisive pour que l’étude se fasse sans perte de temps et que le test, s’il est validé, soit mis rapidement à votre disposition.

 Si vous êtes intéressés contactez moi au plus vite au 0607149447 ou par mail dr.teulieres@gmail.com

 D’avance, merci ! Louis Teulières.

Télécharger la lettre de consentement éclairé

Dr  Louis Teulieres, 230 Rue du Faubourg Saint Honoré 75008

Tel +33 (0)174900407 .33 (0)145635531

Fx (0)174902939  / nouvelle adresse :  dr.teulieres@gmail.com

 

Previous Interview du Pr Marc Henry : « l’eau et la mémoire de l’eau, piste de recherche pour le traitement de Lyme, procès Schaller, enjeux autour de la recherche… »
Next Dossier santé du journal satirique alsacien, Hebdi, N°85 : Analyse critique du Procès Schaller