1 mai 2023 0 431 Vues

1er MAI 1884 – 1er Mai 2023

Le 1er Mai a depuis 1884 changé la vie des ouvriers des Etats Unis, défiant les forces de l’ordre , exigeant de réduire la journée de travail à 8 heures .
L’Europe, la France, ont subi un temps de tourmente sociale et la guerre de 1914/ 1918 pour qu’on annonce au Parlement, en avril 1919, la fin des longues journées de travail.
Les hommes, les femmes retrouvent alors une existence en dehors de l’entreprise, de l’usine, de la mine..
En ce mois de mai, cette fête du travail 2023, pensons à tous ces soignants, aidants, soldats du feu qui avaient été privés de leur travail durant 2 ans, sans solde, pour avoir choisi la Liberté.
Pensons à tous nos thérapeutes privés du droit de soigner, de nous traiter, nous laissant seuls face à une épidémie qui va grandissant.
Ce brin de muguet, offert ce jour, avec le blanc immaculé de sa fleur, a remplacé l’églantier rouge de la contestation syndicale.
En ces temps troublés, brandissons notre sigle vert, afin de clamer nos revendications pour retrouver ces médecins dont la volonté de travailler à la recherche a été brisée.
Nos ancêtres ont donné leur vie pour un monde meilleur pour nous, leurs enfants.
A notre tour, relevons la bannière pour notre survie et celle de nos enfants.

Pour le Bureau national de Lyme Sans Frontières (LSF),

Françoise LAVIGNE, Co-Présidente chargée des Réseaux sociaux et de la Relation aux malades

Previous COMMUNIQUE DES ORGANISATIONS SYNDICALES ET DE JEUNESSE DU 17 AVRIL 2023
Next Un état d’esprit, une volonté, des actions, une équipe...