3 avril 2019 0 737 Vues

600 personnes en 2 jours pour 3 conférences dans le Haut Rhin(68)

Compte rendu des conférences sur la maladie de Lyme et les MVT à Thann et St Amarin

600 personnes en 2 jours pour 3 conférences !

Une affluence record dans une région du sud de l’Alsace  particulièrement touchée  par la maladie de Lyme.

La dynamique famille Kohler est à l’origine de cette initiative qui a fédéré  les responsables et acteurs des deux centres socio-culturels Thann et St Amarin.

Samedi 30 mars 2019  la salle du centre socio-culturel du pays  de Thann était comble pour la conférence sur la maladie de Lyme et les MVT (Maladies vectorielles à tiques) donnée par Chantal Baumert ( secrétaire de LSF et professeur de biologie médicale en retraite) qui avait  délibérément  orienté son diaporama  vers le grand public non sans rentrer parfois dans des précisions scientifiques fort appréciées  par les auditeurs.

L’opération « Promenons nous dans les bois »dans laquelle s’inscrivait la conférence, point d’orgue de l’après-midi,  était organisée par le centre socio-culturel de Thann et les animateurs de l’espace jeunes.

Des vivariums avec les petites bêtes de la forêt étaient présentés au public ainsi que le projet de boîte aux lettres Citique où tout à chacun pourra y mettre la tique qu’il aura prélevée sur lui-même ou sur son animal de compagnie.

Géraldine Sirlin,une coach en sylvothérapie a expliqué les bienfaits de la forêt et en particulier des arbres.Elle a parlé de la marche en pleine conscience qui permet de se débrancher du quotidien.

Le Dr Simler est intervenu pour présenter les conférences du lendemain à Thann afin de mettre l’eau à la bouche des participants.

Un débat co-animé par le Dr Gérard Simler et Chantal Baumert a prolongé d’une heure et demie la conférence.

Un bar à soupe proposait à tous un bol de soupe aux carottes, champignons ou poireaux, une initiative très sympathique qui a permis de prolonger les échanges.

Dimanche  31  mars à la salle du Cap à St Amarin.

 

De nombreuses personnes  sont venues en avance et ont pu voir ou revoir le diaporama  présenté la veille à Thann.

 

Le Dr Gérard Simler , médecin généraliste à Marckolsheim a parlé des 2 écoles qui s’opposent  concernant l’ appréhension de la  maladie de Lyme, en particulier chronique,  ainsi que le traitement : l’école « traditionnelle » niant le Lyme chronique et s’ opposant à tout traitement de longue durée  et l’école « réformiste » qui essaye de soulager les malades et de progresser dans les méthodes de traitement. Il a  présenté les  borrélies sous toutes leurs formes et les difficultés de traitement pour les éradiquer toutes. L’OMS a reconnu la maladie de Lyme et particulièrement les formes neurologiques graves, pourquoi la France s’obstine-t-elle à nier l’évidence ?

 

Brigitte Gosselin, docteur en pharmacie et naturopathe à Matzenheim a subjugué le public avec ses conseils de vie, ses compléments alimentaires, ses conseils alimentaires. Elle a insisté sur le besoin de boire de l’eau, mais pas n’importe laquelle, une eau filtrée et redynamisée à pH alcalin. C’était la troisième conférence qui  complétait les 2 autres.

Arès la conférence le Dr Gosselin a créé la surprise en établissant le contact avec un thérapeute alsacien Dominique Wintz, spécialiste en physique quantique, fervent admirateur  de Benveniste et du Pr Montagnier.  Actuellement à Moscou, c’est de là qu’il a expliqué la mémoire de l’eau ainsi que les bienfaits des ondes.

Le panier qui a passé dans les rangs est destiné à financer le projet d’Emilie Burel, un film de 90 minutes qui sortira en 2020 intitulé : «  Vous avez dit Lyme ? » Voir l’article sur le site de LSF la concernant.

Previous Controverse au Sénat
Next Communiqué inter-associatif Lyme concernant le Plan National