2 mars 2016 0 6823 Vues

Compte-rendu de la conférence de Chécy dans le Loiret

Grosse affluence à l’Espace George Sand, à Chécy (45) le 27 février 2016

photo-1-ChécyA Chécy, Salle George Sand, était organisée une conférence sur la maladie de Lyme, à l’initiative d’Armelle Cayuela, membre de l’association « Lyme Sans Frontières » dont le siège est situé à Strasbourg.

Une affluence qui a dépassé toutes les espérances : on a dénombré environ 400 personnes dont la moitié des membres présents souffrent de la maladie de Lyme. Cette conférence a eu lieu en présence de la la présidente Marie-Claude Perrin qui avait effectué le trajet de l’est à Chécy pour cette occasion.

A noter le geste fort de la mairie de Chécy qui a mis à disposition l’intégralité de l’espace George Sand avec sa technique et ses trois techniciens. Cette conférence était illustrée par des documents projetés apportant une base de réflexion claire et précise, et commentés par deux personnalités du monde médical, à savoir le docteur Louis Teulières, infectiologue et ancien directeur du centre de recherches à l’Institut de Recherches de Paris, et du docteur Jean-Romain Fabrikant, homéopathe et médecin généraliste à Saint-Benoit-sur-Loire. Signalons aussi l’enregistrement vidéo de cette conférence et la création d’un DVD par Guy Couillard qui souhaite que les bénéfices de la vente soient entièrement versés à l’association. Un grand merci à lui !

En premier lieu, le docteur Teulières a fait un exposé de plus d’une heure précisant dans quelles conditions la maladie due à des morsures de tiques et autres insectes peut se déclarer, insistant sur le fait que le Loiret fortement boisé est particulièrement touché, sur le nombre d’espèces de bactéries appelées Borrélies et sur les traitements qui peuvent être prescrits aux patients. Les conséquences quand la maladie est déclarée sont multiples et se traduisent dans la plupart des cas par des douleurs insupportables dans les muscles, les articulations etc… elle peut se loger dans le sang, le cerveau, et en règle générale n’importe où dans l’organisme, provoquant dans certaines conditions des impossibilités de se déplacer, voire de travailler. Le docteur Teulières a insisté sur le côté pernicieux de cette maladie et le caractère sournois de ces bactéries qui s’adaptent aux différents antibiotiques et savent déjouer le système immunitaire…

photo-3-ChécyLe docteur Jean-Romain Fabrikant, médecin homéopathe, prenait à son tour la parole avec documents à l’appui, faisant part de son expérience du terrain dans une clarté appréciée de l’auditoire. Sans redire les propos de son collègue, il a mis en garde les membres présents sur la nécessité de se protéger lors de sorties en forêt surtout et dans ce cas ne pas hésiter à examiner son corps afin éventuellement de repérer des tiques qu’il est nécessaire de retirer avec des tire-tiques, et de consulter dans le cas de rougeurs sachant que toutes les tiques ne sont pas porteuses de borrélies. Conscient du grave problème de santé publique que représentent les Maladies Vectorielles à Tiques, il a appelé l’auditoire, à soutenir les associations de malades . La Présidente de LSF a demandé aux malades de prendre le problème à bras le corps et d’interpeller fermement autorités de santé et Agences Régionales de Santé sur ce que le Pr Montagnier, Prix Nobel, Parrain de l’association, désigne comme une pandémie en passe de devancer le SIDA.

La troisième partie de la conférence était consacrée aux questions des membres présents. Hélas, faute de temps, il fallut abréger la séance. L’organisatrice, Armelle Cayuela, avec l’accord de la présidente, Marie-Claude Perrin, prévoit une réunion (questions/réponses) avant la journée de protestation nationale de mai. En cas de non-disponibilité de la salle de Chécy, cela peut être organisé dans un café. Des informations seront insérées sur le site de Lyme Sans Frontières ou seront fournies par la secrétaire de l’association, Estelle, au 0684989095.

photo-2-ChécyC’est à l’issue de trois heures passionnantes que dut se conclure cette conférence ô combien utile, qui a donné aux membres présents, malades ou non, de précieuses informations sur leur état et leur a permis ainsi de s’orienter et d’éviter toute panique dans ce qui est encore malheureusement un parcours du combattant en matière de diagnostic et de traitement. Chacun a été bien sûr invité à la plus grande vigilance lors de ses sorties en nature.

A l’issue de cette rencontre très réussie, Marie-Claude a suggéré à Armelle et à son équipe de bénévoles la création d’une antenne locale de LSF dans le Loiret.

Armelle Cayuela et Guy Couillard pour LSF

Lire l’article paru le 22 février 2016 dans larep.fr en cliquant sur le lien

http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/orleans-metropole/2016/02/22/une-conference-samedi-apres-midi-sur-la-maladie-de-lyme_11793394.html

Previous Mieux diagnostiquer la maladie de Lyme
Next "La maladie de Lyme est sous-diagnostiquée en France"