HOMMAGE au Dr François LALLEMAND décédé le 18/12/2021

Hommage au Dr François LALLEMAND

Au revoir cher Docteur,

La nouvelle est tombée samedi 18 décembre 2021 ! Cette voix bourrue et bienveillante ne nous répondra plus en calmant la peur de tous les désespérés qui venaient vous consulter.

Votre cabinet et la salle de l’espoir, nous rendaient déjà notre humanité ; car seul contre tous, vous défaisiez les destins que d’autres avaient choisis pour nous.

Vous saviez briser l’obscurité qui envahissait nos vies, par un savoir que vous alliez puiser, labourer, faire germer pour sauver nos vies. En côtoyant les plus grandes sommités médicales de renommée internationale dans les domaines qui étaient les vôtres, vous nous offriez le meilleur, en toute simplicité, sans distinction entre riche ou pauvre ; vous avez soigné, jusqu’au bout de vos possibilités humaines.

Combien il vous a fallu lutter contre la « machine administrative » qui nous aurait laissé finir notre vie de manière misérable !

Et pour cela, un immense merci. Merci pour la lumière de l’espoir rendu. Merci d’avoir bravé les dénis qui nous ont blessés, humiliés, isolés.

Nous sommes orphelins aujourd’hui, car nous craignons dans notre deuil, qu’en cette belle terre d’Alsace / Elsass, personne n’ait ni la force ni le savoir pour vous remplacer.
Mais nous sommes porteurs d’un fabuleux héritage dont nous devons prendre soin :

– le diamant brut de votre conscience, la volonté de combattre, le savoir que vous nous avez dispensé en nous offrant des conférences afin que nous disposions des éléments pour défendre nos vies et faire front face à ceux qui nous rejetteraient avec mépris.

Alors, pour votre repos éternel, nous nous engageons à faire nôtres vos recommandations. Et de ne plus accepter le déni d’où qu’il vienne.

Merci cher Docteur, « vaillant guerrier », disciple d’Hyppocrate et de Maïmonide*.

Votre mémoire restera vivante en nous, et notre désir et votre joie seraient que d’autres ouvrent les yeux sur vos travaux.

Ce que vous avez semé dans la communauté scientifique est le germe d’une nouvelle ère.
En attendant, nous gardons confiance, car vous nous avez donné des armes pour défendre nos vies.
Nos pensées vont vers votre famille ; permettez-nous de rêver que nous en faisions un peu partie, car vous nous avez tant offert.

C’est notre coeur qui pleure aujourd’hui votre absence physique. Mais vous aviez besoin de repos puisque vous avez tant donné, beaucoup trop probablement, au point de mettre votre propre santé en danger.

Au revoir cher Docteur, Vos actions ne resteront pas sans écho. Vous nous avez appris la confiance, et par cela nous savons que l’Espoir, votre plus grand cadeau, ne pourra mourir.

Pour le Bureau National de LSF,
Françoise LAVIGNE-ROSENZWEY,
Co-Présidente,
Chargée des Réseaux sociaux et de la Relation avec les malades
lavignef.lsf@gmail.com
(21/12/2021)

* De son vrai nom : Rabbi Moshé ben Maïmoun (aussi connu sous son acronyme RamBaM dit Moïse Maïmonide en Occident)
est un philosophe, théologien, médecin (des pauvres et des riches, mais aussi des juifs et des arabes ; auteur de la « prière
médicale, un serment du médecin comparable à celui d’Hippocrate), herboriste, phytothérapeute, métaphysicien, astronome,
juriste, homme politique de sa communauté et écrivain (1138 – 1204). « Maïmonide » intègre en 2021 la liste officielle des
auteurs non occidentaux au programme du bac de philo de l’E.N. française.

Téléchargez l’hommage
Previous Un nouveau sacrifice sur l'autel de l'injustice !!!