L’armée américaine a-t-elle participé à la propagation de la maladie de Lyme ? Le Monde 17/07/2019

Dans un livre publié en mai outre-Atlantique et cité par le représentant Smith, une scientifique de l’université Stanford et ancienne malade de Lyme, Kris Newby, affirme que l’épidémie provient d’une expérience militaire ayant mal tourné. Bitten : The Secret History of Lyme Disease and Biological Weapons (Harper Collins, non traduit en français) cite notamment Willy Burgdorfer, scientifique suisse naturalisé américain ayant identifié en 1981 l’agent infectieux portant aujourd’hui son nom.

Selon le Guardian, ce spécialiste des maladies transmises de l’animal à l’homme – mort en 2014 – qui a travaillé comme chercheur sur les armes biologiques pour l’armée américaine y déclare qu’il était chargé d’élever des puces, des tiques, des moustiques et d’autres insectes suceurs de sang, et de les infecter avec des agents pathogènes qui causent des maladies humaines.

Suite de l’article, sur le site de l’éditeur Le Monde:

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/07/17/maladie-de-lyme-les-deputes-americains-veulent-savoir-si-l-armee-a-utilise-des-tiques-comme-armes-biologiques_5490385_3210.html

Previous Laura Arnal, Charlotte Guttinger "J'ai surmonté la maladie de Lyme" - Préface Christian Perronne
Next Sociétés savantes : "C’est pour défendre les patients que nous avons refusé de cautionner les recommandations publiées par la Haute Autorité de Santé(HAS)"