6 mars 2023 0 444 Vues

Le 8 mars, Journée Internationale pour les Droits des Femmes

Ce 8 mars 2023, rejoignez ONU Femmes et les Nations Unies pour célébrer la Journée internationale des femmes placée sous le thème :

Pour un monde digital inclusif : innovation et technologies pour l’égalité des sexes.

Lire l’article en entier : https://www.unwomen.org/fr/nouvelles/gros-plan/2023/03/gros-plan-journee-internationale-des-femmes

Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée Internationale des Femmes trouve son origine dans les luttes des ouvrières et des suffragettes du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Traditionnellement les groupes et associations de militantes préparent des manifestations, pour fêter les victoires et les acquis, faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la condition des femmes.

La Journée internationale des femmes reste aujourd’hui d’une brûlante actualité. Car tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.

C’est en 1974 qu’est créé le premier secrétariat d’ État à la condition féminine. Sa titulaire, Françoise Giroud, définit ainsi sa mission : les femmes sont une catégorie à part et ce qu’il faut arriver à faire justement, c’est qu’elles cessent de l’être. Après une période au ton plus militant symbolisée par le ministère des droits des femmes dirigé par Yvette Roudy, la politique d’égalité s’impose et, à partir des années 2000, la terminologie officielle consacre cette tendance. L’administration en charge de promouvoir les droits des femmes devient le service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le 8 mars, 125 femmes racontent 125 victimes de féminicides

« 125 ET DES MILLIERS »,
ouvrage conçu et pensé par Sarah Barukh
paraîtra aux éditions HarperCollins France
(125 personnalités racontent 125 victimes de féminicides)

Une partie des bénéfices sera reversée à l’UNFF
(l’Union Nationale des Familles de victimes de Féminicides »).

En France,
une femme est assassinée par son conjoint
tous les 2,5 jours en moyenne !

En France,
la violence conjugale est un fléau qui continue de faire des victimes chaque année. En
moyenne, une femme est assassinée par son conjoint tous les deux jours et demi,
soit 125 femmes par an.
Mais derrière ces chiffres glaçants, il y a des histoires de vie, des parcours brisés
et des familles dévastées.
Pour rendre hommage à ces victimes et leur donner un visage,
125 personnalités issues de la littérature, de la politique et des arts
ont décidé de raconter l’histoire de ces femmes.
Elles ont écrit des portraits émouvants,
détaillant les parcours de ces femmes et les circonstances tragiques de leur décès.
À travers l’analyse de ces parcours de femmes touchées par la violence,
Sarah Barukh, l’auteure de ce livre hommage,
cherche à comprendre les schémas communs aux féminicides
et le rôle de la société dans ces assassinats.
Elle donne la parole à des experts tels que des policiers, des psychiatres, des avocats
et des associations pour éclairer ce phénomène complexe.
Ce livre est un hommage poignant et une prise de conscience collective
pour que ces meurtres cessent. 125 voix se lèvent pour se souvenir
et pour que chacun prenne conscience de son implication
dans la lutte contre les violences conjugales.

125 personnalités dont Julie GAYET Isabelle CARRE Laëtitia COLOMBANI Melissa DA COSTA
Isabelle GIORDANO Virginie GRIMALDI Lilia HASSAINE Delphine HORVILLEUR Géraldine MAILLET
Olivia RUIZ Marlène SCHIAPPA Leïla SLIMANI Valérie TRIERWEILER Aure ATIKA Muriel BARBERY
Valérie BENAIM Andréa BESCOND Alessandra SUBLET Nathalie RYKIEL DANI (à titre posthume)
Elsa WOLINSKI Florence DAUCHEZ Rachel KAHN Roselyne BACHELOT Natacha CALESTREME
Odile VUILLEM Laurence ARNE…

Plateforme Violence Santé Femme

Après trois ans de construction et identification des professionnels de santé engagés,
l’ONG Gynécologie sans Frontières
lance à l’occasion de La Journée internationale des droits des femmes 2023,
la plateforme « Violence Santé Femme » https://violencesantefemme.fr .

Annuaire géolocalisé de professionnels de santé volontaires,
formés et engagés à la prise en charge médicale ou médico-psycho-sociale
des femmes victimes de violences
(conjugales, intrafamiliales, sexuelles, sexistes, incestuelles, mutilatrices)
et des enfants, sur tout le territoire national,
la plateforme a également vocation à accompagner tous les professionnels de santé
volontaires, en leur fournissant des outils d’aide à la prise en charge et à
l’orientation vers les structures existantes, géographiquement accessibles aux victimes.

La plateforme a été conçue
pour que toutes les femmes aient accès à une prise en charge de proximité respectueuse
des bonnes pratiques, par des professionnels de santé formés et identifiés.
Tous les professionnels de santé quels qu’ils soient,
médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, pharmaciens, sage-femmes, dentistes…
sont la première ligne pour accueillir et orienter les victimes.
Mais tous ne savent pas comment accueillir, écouter, aider,
organiser la bonne prise en charge.
Mais tous ne savent pas comment accueillir, écouter, aider,
organiser cette bonne prise en charge.
La plateforme est aussi là pour les aider.

Lire la suite : https://santecool.net/journee-internationale-des-droits-des-femmes-2023-les-rendez-vous-incontournables/

Previous Mobilisation nationale du 11 mars 2023
Next REFORME « Néfaste & Délétère » DES RETRAITES - 15 mars 2023