Communiqué de presse de l’association Lyme Sans Frontières, le 21/9/2016.

Au lendemain de la séance consacrée à la maladie de Lyme à l’Académie de Médecine  le 20 septembre,  l’association Lyme Sans Frontières, représentant plus de 1500 malades,  constate que cette société savante,    par la bouche du Pr Bricaire, organisateur de cette séance importante consacrée à la Maladie de Lyme, s’est rangée résolument du côté du déni  entretenu par les Prs Christmann et  Jauhlac :

– en dépit de l’abondante littérature scientifique internationale (voir bibliographie jointe) volontairement passée sous silence,

– en dépit des avancées notoires aux USA concernant la reconnaissance de la chronicité possible de la Borreliose de Lyme et de ses coinfections,

– en dépit du caractère notoirement non fiable du protocole de détection en usage,

– en dépit des multiples alertes lancées par le Pr  Perronne,  par le Pr Montagnier,  par des médecins de plus en plus nombreux à témoigner du parcours médical insensé de leurs malades, et  des situations de détresse absolue qu’il engendre (quatre suicides  visibles à LSF depuis moins d’un an).

– en dépit des alertes et des campagnes d’information menées inlassablement par les associations de malades  sur tout le territoire.

La Ministre de la Santé, Marisol Touraine, ne saurait s’appuyer  sur les seules  positions partiales de l’Académie de médecine ou de la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française)  pour prendre les mesures d’urgence qui s’imposent face à cette pandémie. 

En PJ :

Previous Nouveau décès d'une malade emportée par le désespoir : le 5 Août dernier, décès prématuré de Florence Montet, adhérente de LSF
Next SOIGNER LYME ET LES MALADIES CHRONIQUES INEXPLIQUÉES