28 juillet 2012 0 12087 Vues

Quand les tiques attaquent

Maladie de Lyme et Co-infections. L’épidémie méconnue.

«Vous n’avez rien, vous devriez aller voir un psy. » Tel est le « diagnostic » dont j’ai du me contenter pendant des années, 15 ans exactement, quinze années de douleurs arthritiques aigues alors que les radios ne montraient rien, quinze ans de maux de tête violents, d’acouphènes incessants, de sommeil perturbé, de vertiges, de fourmillement dans les membres, de fatigue intense … avant qu’on diagnostiqué cette maladie dont je ne connaissais pas même le nom, la Maladie de Lyme !»

« Diagnostiquée fibromyalgique depuis 2004 environ, en invalidité de la fonction publique depuis 2005, Je viens d’apprendre, en 2012 qu’en fait toutes les raisons de mes symptômes et de mes différentes maladies sont : une piqure de tique !!! Le dernier médecin qui me suivait m’avait affirmé « tous vos symptômes viennent de votre état dépressif… »

« Marié, trois enfants, le corps médical m’a diagnostiqué une sclérose en plaque en 2003 ; en réalité une maladie de Lyme découverte en Février 2012, soit presque 10 ans plus tard par un professeur en médecine qui m’a enfin écouté. J’ai tout perdu : mon entreprise, ma maison et je suis endetté. J’ai gâché ma vie, mais je retrouve la santé peu à peu… »

« Cela fait plus de 20 ans, que je souffre de douleurs musculaires, lombalgies, douleurs cervicales, sensation de piqures, brûlures, fourmillements, engourdissements, trés trés grande fatigue, même après une bonne nuit..
 Jambes douloureuses et très faibles, couché ou assis je ne supporte pas l’appui sur un dossier. J’ai l’impression d’avoir des bosses partout comme des enflures. C’est un neurologue qui a pensé à la sérologie de Lyme qui s’est avérée positive en Mars 2009, »

La toile est inondée de ce type de message sur les innombrables blogs, sites, réseaux de malades et de médecins consacrés à la Maladie de Lyme, et cela un peu partout dans le monde. Les États-Unis affichent 2 000 000 nouveaux cas déclarés chaque année, et en Europe, malgré l’absence d’une évaluation chiffrée fiable, le rythme de propagation paraît tout aussi inquiétant. Alors que certains pays mettent en place des programmes de prévention et d’information du corps médical, les autorités de santé françaises ne semblent pas avoir pris la mesure de la gravité de l’épidémie.

La maladie de Lyme est la forme la plus fréquente de borréliose, maladie infectieuse bactérienne transmise à l’homme par les tiques. Elle peut toucher plusieurs organes et plusieurs systèmes. Non soignée elle peut se révéler invalidante ou même mortelle.

La borrelia est une super bactérie en forme de spirale, difficile à repérer car elle se déplace dans les tissus conjonctifs, les cartilages, les collagènes. Il est bien rare qu’on la trouve dans le sang ou les urines. Dès son introduction, elle colonise rapidement certains systèmes, organes, glandes ou articulations. Elle se met en boule et se propulse comme une catapulte pour se déplacer.

Le terme infection froide caractérise ce type d’invasion lente qu’effectue la borrelia. Les bactéries « à bas bruit » vont s’installer dans l’organisme. Elles peuvent prendre une forme kystique, plus difficile à éradiquer, ou rester dormantes et inactives des années, et ne se manifester que lors d’une faiblesse du système immunitaire de leur « hôte ». On voit alors apparaître les premiers symptômes qui différent selon le type de « colonisation ».

Pages: 1 2 3

Previous CNR de l’Institut Pasteur
Next Pourquoi adhérer à Lyme Sans Frontières ?