TOUJOURS DANS LE DÉNI !

Interview ultra courte du Pr Eric Caumes /La Pitié Salpêtrière

Il traite des patients malades depuis 10 ans; leur nombre ne cesse d’augmenter.

“90 %  des cas ne sont pas Lyme, leurs tests sérologiques ne sont pas positifs”.

“Leur fatigue a 4 causes possibles

– burn out

– stress post traumatique

– harcèlement moral

– harcèlement sexuel”

Sinon il s’agit de ” d’apnée du sommeil, de Parkinson ou de  SEP.”

Il est effaré de voir certains patients qui ont été traités pendant 2 ans avec des antibiotiques.

“Il vaut donc mieux demander une expertise psychologique “dit-il,” une étude similaire a été conduite aux Etats Unis.”

Previous Les nymphes infectées par les espèces européennes de la bactérie Borrelia sont capables de transmettre les pathogènes dans les 12 h qui suivent leur attachement à la peau de l'hôte
Next A quoi s'exposent les médecins qui sortent des sentiers battus pour soigner Lyme ?